Le bébé de Chloé - Bruce Tadaka
Bruce Tadaka

Vétérinaire de formation, je n'ai que deux ennemis : la surconsommation et la bêtise humaine. Ami de la nature et adepte du grand air, je suis un communicateur naturel. Je suis dynamique et ouvert d'esprit, je laisse ici vagabonder mes pensées, mes opinions, mes expériences ou le résultat de mes réflexions au gré des jours.

Le bébé de Chloé

Le bébé de Chloé - Bruce Tadaka

Je me souviens parfaitement que j’étais persuadé d’avoir noté les coordonnées des meilleurs spécialistes en soumission toiture dorval, mais j’avais perdu le petit papier où Normand avait tout écrit. J’ai donc appelé mon ami, ce qui m’a permis d’apprendre la nouvelle : Chloé attendait son premier enfant. J’ai connu cette femme quand elle avait treize ans, et qu’elle nattait ses cheveux en deux tresses, une de chaque côté de la tête. Et voilà qu’elle était enceinte, comme le temps était passé vite ! J’ai contacté mon amie pour la féliciter, évidemment, et pour connaître le sexe de l’enfant : était-ce un garçon ou une fille ? Elle n’avait pas eu d’échographie, elle connaîtrait de nouvelles informations une semaine plus tard, et elle m’a assuré qu’elle me les enverrait sur notre réseau social préféré. Une autre question me vint à l’esprit : un cadeau particulier lui ferait-il plaisir ?

Garçon ou fille, du linge de lit serait le bienvenu. Elle me chargeait de trouver l’oreiller et la couette de son bébé, ainsi que les housses et les taies qui seraient nécessaires en grand nombre, tout autant que les draps. J’ai suggéré de prendre le lit et le matelas, mon amie fut très contente. Chargé de ces missions, que j’avais six mois pour terminer, j’ai bien organisé mon emploi du temps pour avoir des heures disponibles. Je voulais voir de moi-même les lits et tout le matériel de puériculture que j’offrais à mon amie. Prendre ces présents sur Internet ne me dérangeait aucunement, mais je voulais juger de la qualité des sommiers, matelas et lits à barreaux avant de les acquérir. L’enfant de Chloé devait avoir le mieux, à mon avis. Heureusement que plusieurs mois étaient encore devant moi quand j’ai commencé mes recherches.

Très exigeant, j’ai mis plus de quatre mois à tout rassembler. J’avais tout gardé dans une armoire, peu utilisée, car elle est située dans la chambre d’ami. J’ai attendu avec impatience la fin de la grossesse de mon amie. Une semaine avant la date prévue, l’enfant n’était toujours pas là. La sage-femme annonça à mon amie que le petit viendrait certainement à terme. Hier soir, elle m’a appelé, car elle partait à la clinique pour accoucher. J’ai pensé à elle toute la nuit et j’ai reçu un message ce matin pour me dire que tout s’était bien passé. La petite Amandine est née, déjà jolie comme une rose.