Le lâché prise avec ma femme - Bruce Tadaka
Bruce Tadaka

Vétérinaire de formation, je n'ai que deux ennemis : la surconsommation et la bêtise humaine. Ami de la nature et adepte du grand air, je suis un communicateur naturel. Je suis dynamique et ouvert d'esprit, je laisse ici vagabonder mes pensées, mes opinions, mes expériences ou le résultat de mes réflexions au gré des jours.

Le lâché prise avec ma femme

Le lâché prise avec ma femme - Bruce Tadaka

Depuis que je la connais, ma femme a toujours été sous l’emprise et l’influence de sa mère. Elle n’a jamais pris une décision seule, car à chaque fois, elle consulte sa mère. Je ne dis pas que c’est mauvais, mais à la longue, je trouve qu’elle n’a plus d’autonomie, et que parfois, sa mère entre un peu trop dans notre vie privée. Je me souviens que la première fois où je suis sorti avec elle, c’était elle qui nous disait tout ce qu’on devait faire ou ne pas faire. Même durant les achats des produits de soins, comme pour les tache solaire que j’avais dans le temps. Nous avons rompu quelque temps après, non pas à cause de sa mère, mais pour d’autres raisons. Cependant, on s’est remis ensemble 2 ans plus tard, justement parce que sa mère lui a donné les arguments les plus positifs sur moi, et sur notre première relation. Je ne sais pas si c’est pour cela que j’apprécie également sa mère, ou c’est parce qu’elle s’est toujours montrée sympathique à notre égard, mais en tout cas, je trouve que sa sympathie est aussi une des raisons pour lesquelles elle pense qu’elle peut s’inviter chez nous comme bon lui semble. Depuis quelque temps, je vois ma femme très pensive quant à la proximité de sa mère. Je pense qu’elle commence à s’apercevoir que tout ce qu’elle a fait jusqu’à présent, c’est sous son influence. Comme par exemple, sont travail actuel. Je pense qu’elle aurait pu accéder à un poste plus important, si elle n’avait pas suivi les conseils de sa mère. En effet, la compagnie où elle travaille en ce moment, l’engage comme assistante marketing, alors qu’elle est a fait une maîtrise en technique commerciale. Mais comme la compagnie appartient à une des grandes amies de sa mère, elle a accepté le poste, à l’insu d’un autre qui était dans une plus grosse entreprise, et pour un poste de chargé en marketing, mais qui se trouvait dans une autre ville.  Alors, dernièrement, ma femme m’a dit au lit, « chéri, tu penses que j’aurais dû accepter le poste de chargé marketing ? » Je lui ai dit que « oui ! » Elle n’a pas dit un mot, et le lendemain soir, elle m’a juste dit qu’elle a recontacté l’entreprise et qu’un autre poste, Directrice de la publicité, était disponible, et que cette dernière s’intéressait toujours à son profil. Sans m’avertir, ni moi, ni sa mère, elle a déjà pris la décision de démissionner, et de s’engager avec cette compagnie située à quelques rues de chez nous. Je lui ai dit que c’était une bonne décision, car il fallait qu’elle lâche un peu prise, vis-à-vis sa mère. Bien sûr, après en avoir discuté avec ses parents, sa mère l’a un peu mal pris, mais elle a aussi compris que sa fille était déjà une femme, et qui plus est, une mère de famille qui a besoin d’une autonomie.